31 rue du général De Gaulle 59110 La Madeleine contact@lesmauxlesmotspourledire.fr

Campagne de sensibilisation au S.B.S

 Adrien Taquet lance la campagne de sensibilisation au syndrome du bébé secoué à Lille

Le 17 janvier, Adrien Taquet, secrétaire d’État chargé de l’Enfance et des Familles, s’est rendu au Centre Hospitalier Universitaire de Lille aux côtés de Camille Tubiana, préfète déléguée pour l’égalité des chances, à l’occasion du lancement d’une campagne de sensibilisation au syndrome du bébé secoué.

Chaque année, plusieurs centaines d’enfants sont victimes du syndrome du bébé secoué. En France, un bébé sur dix victime de secouements décède, les autres en subiront les conséquences toute leur vie.

Cette maltraitance, perpétrée volontairement par des adultes, parfois dans le déni de la gravité de leur acte est à l’origine de graves séquelles neurologiques qui se manifestent par des déficiences intellectuelles, visuelles ou motrices, ainsi que des troubles du comportement, de la parole ou de l’attention.

Pour alerter et faire la lumière sur la réalité de ce phénomène, Adrien Taquet, secrétaire d’État chargé de l’Enfance et des Familles, s’est rendu le 17 janvier au Centre Hospitalier Universitaire de Lille, afin de lancer une campagne de sensibilisation au syndrome du bébé secoué.

A l’occasion de cette campagne, il a, dans un premier temps, visité le service de neurochirurgie où il a pu échanger avec les professionnels de santé sur ce syndrome, ses causes et ses conséquences.

Adrien Taquet s’est ensuite rendu à la maternité Jeanne de Flandre, où trois stands présentés par des professionnels et l’association ” Les maux, les mots pour le dire” témoignent de l’action faite en faveur de la lutte contre le syndrome du bébé secoué, les actions mises en place comme l’explication à chaque nouveau parent de ce que représente ce syndrome et les séquelles parfois irréversibles subies par les bébés. Des nouveaux parent ont également témoigné de leur satisfaction quant aux explications fournies par le personnel lors de l’arrivée de bébé.

Enfin, il a participé à des échanges avec des professionnels de santé dont le docteur Thameur Rakza, responsable du service pédiatrie en maternité et chef de projet « Prévention syndrome du bébé secoué » sur la sensibilisation des parents.