31 rue du général De Gaulle 59110 La Madeleine contact@lesmauxlesmotspourledire.fr

y a-t’il urgence et pourquoi ?

OUI

l’enfant maltraité est en grand danger d’être de nouveau maltraité et de décéder ou de garder des séquelles définitives. dans la littérature médicale, la mortalité par récidive de maltraitance (lorsque le diagnostic n’a pas été fait ou n’a pas conduit à des mesures de protection) est proche de 100%. dans un article sur les hématomes sous-duraux opérés, la seule mortalité sur 244 cas était un enfant chez qui le diagnostic de maltraitance n’avait pas été fait et qui a été de nouveau maltraité.

Subduroperitoneal drainage for subdural hematomas in infants: results in 244 cases.

par ailleurs, lorsqu’un enfant est hospitalisé pour maltraitance, les autres enfants de la fratrie peuvent devenir à leur tour le souffre-douleur du maltraitant. si la maltraitance a eu lieu chez une nourrice, d’autres enfants sont exposés au même risque.